Irving Penn : Centennial - The Met - New York


Irving Penn — artiste à la réputation mondiale pour avoir capturé l’âme avec son Rolleiflex 3.5 E3 Twin-Lens Reflex, des plus grands noms du monde culturel des années 1940 jusqu’au années 2000 : Audrey Hepburn, Salvador Dalí, Truman Capote, Nicole Kidman et tant d’autres…. Ses portraits, si célèbres, constituent seulement une partie du travail de ce grand photographe qui est actuellement présenté au New York Metropolitan Museum of Art depuis le 24 avril et ce jusqu’au 30 juillet 2017. Pour ceux qui n’auraient pas l’occasion de faire un saut à New York City pour l’occasion, le Grand Palais, à Paris organisera en partenariat avec le Met, une même retrospective afin de célébrer le centenaire de la naissance d’Irving Penn à partir du 21 septembre 2017. La fondation Irving Penn a fait don au Met de plus de 150 photographies retraçant le parcours éclectique de Penn et l’exposition en présente plus de 200 ; des portraits en noir et blanc en passant par les séries de nus féminins ou encore par les couvertures de Vogue, l’exposition nous propose un voyage rythmé par la différence et l’authenticité. Même si le travail de Penn souligne de manière subtile la beauté féminine à travers ses portraits de stars tout comme lors de ses voyages en Nouvelle-Guinée, ce qui nous intéresse ici est de mettre en lumière son travail s’articulant autour du Nu.

Dans cette rétrospective, nous pouvons admirer les courbes et les contours de corps féminins subtilement sublimés par une lumière maîtrisée qui caractérise les clichés de l’artiste. Cette série de Nu intitulée « Nude n° - » compte parmi les tirages les plus nombreux présentés dans cette exposition tous datés de 1949-1950. Représentés sans tête et sans membres pratiquement, leur appartenance est donc remise en cause ; comme s’ils étaient, ces troncs, juste présents, pour être photographiés naturellement. Largement centrée sur les portraits et les représentations de natures mortes, l’exposition se permet de proposer un large échantillon du travail d’Irving Penn en allant d’un extrême à l’autre ; comme le faisait Penn. Cependant, un fil conducteur tend à se dessiner à travers tous ses tirages : des représentations soulignées par une certaine élégance et simplicité. Les portraits en noir et blanc, les fleurs en couleur, les Nus dans des camaïeux beiges… Tout se porte sur une certaine galvanisation du naturel chez Irving Penn.

Deborah Mattana





Irvin Penn : Centennial



Du 24 avril au 30 juillet 2017

The Met Fifth Avenue, Gallery 199, New York, USA





© 2016 Incarnatio Editions. Tous droits réservés