PHOTOGRAPHES
Kristian Schuller
PORTRAIT

Kristian Schuller est un photographe de la composition, de la maîtrise de l’éclairage, mais aussi de la précision du mouvement. Un mouvement qui ajoute de l’énergie et de la texture à ces tirages : des tornades de tissu, des tourbillons de fumée, des éclaboussures d’eau, ou des explosions de poudre. Inspiré aussi par la photographie ancienne, ou encore par les films de Federico Fellini, Kristian Schuller encourage indiscutablement la grandeur de la théâtralité à trouver le chemin de son objectif. D’innombrables clichés, somme toute une oeuvre éclatante sur laquelle il revient dans deux ouvrages « 90 Days One Dream » et « Tales for Oskar ». On reconnaît à Kristian Schuller une technique et une créativité parfaites qui a su illuminer notamment Gisele Bundchen, Amber Arbucci ou encore Heidi Klum. Kristian Schuller est le photographe de la mode, qui se revendique « no edgy ». Né en Roumanie, avant de suivre sa famille vers l’Allemagne. Sa petite enfance en Europe de l’Est a eu une influence profonde sur sa vie et son travail.

Kristian Schuller étudie le design de mode aux côtés de Vivienne Westwood, grande créatrice de mode londonienne, mais aussi la photographie à l’Université des Beaux-Arts de Berlin. Après ses études, il hésite entre la mode et la photographie, et au lieu de choisir il décide de conjuguer ses deux ambitions et s’adonner à la photographie de mode. Ses débuts se concrétisent, grâce à Isabella Blow, dès son entrée à CondéNast Publications à Londres. Depuis, Kristian Schuller poursuit son travail à l’échelle internationale pour divers magazines de mode notamment, dont Vogue, Harper Bazaar, Elle, Glamour. De nombreux voyages à travers le monde rythment sa vie. Aujourd’hui l’artiste oscille entre Londres, Paris, New-York et Berlin.

Pour ce photographe, l’art imite la vie. Kristian Schuller tente de composer des images extrêmes, c’est un photographe qui aime voir grand. La femme et le rêve sont les sujets majeurs qui régissent son travail. Kristian Schuller érige des images extrêmement séduisantes, offrant une vue dans le monde du rêve de la mode. On reconnait sans conteste le flair pour le spectaculaire de Kristian Schuller, pour qui « la créativité est toujours un processus ». Un processus scindé par de longues recherches, des esquisses, des études de composition, d’éclairage, de modèle. Perfectionniste, l’artiste porte une attention toute particulière aux détails. Outre cela, c’est la théâtralité qui déborde de son travail. Des images comme de véritables odes visuelles au théâtre …


INTERVIEW EXCLUSIVE NORMAL

Peux-tu décrire ton style en quelques mots ?
Les gens disent que je ne suis pas quelqu’un de minimaliste ! J’aime raconter des histoires. Je dirais que je suis davantage un narrateur ; quelqu’un qui va créer une histoire, comme pour un film, qui fixe l’éternité, qui capture une image, qui capture un moment. J’aime qu’il y ait, tout comme au cinéma, un avant et un après.

La photo est-elle le moyen de réaliser tes ambitions dans la mode ?
Je ne réduirai jamais mon travail à l’aspect mode. Je viens de la mode je ne m’en cache pas, j’ai étudié le fashion design, je suis fasciné par la femme, mais en fin de compte je suis vraiment un photographe ! Les hommes et les femmes que je photographie je les aime tels quels, mais j’aime que la mode les sublime, ou plutôt qu’elle les souligne. La mode est créatrice, mais le point central de mes images réside dans la personne, le modèle et non ce qu’elle porte.

D’où provient ton inspiration ?
J’aime écouter les choses de la vie quotidienne, tout ce qui m’entoure. Peu importe ce qui arrive, ce sont les petits moments, ces moments courts que vous prenez, et vous arrivez à en sortir des idées. Je veux créer des histoires, je veux expliquer et créer des personnages avec mes histoires qui vont séduire les gens.

Ta propre photo préférée ?



 
- Retrouvez la suite de cet entretien en consultant Normal Magazine N°8 -



Sans humour, il est impossible de raconter pleinement quelque chose d’heureux et de beau." 
                                                                                                Kristian Schuller
 
 

© 2016 Incarnatio Editions. Tous droits réservés