logo de Normal Magazine

DAVID DREBIN

PORTRAIT

L’oeuvre de David Drebin marie de manière unique des points de vue voyeuristes et psychologiques. Drebin offre au spectateur un aperçu dramatique des émotions et des expériences que beaucoup d’entre nous avons sans doute ressenties et vécues à certains moments de notre vie. Après avoir terminé ses études au Parsons School of Design à New York en 1996, David Drebin s’est démarqué rapidement en tant que photographe de renommée internationale par ses images de vedettes de cinéma, de personnalités du monde du sport et d’artistes. Désormais, il est connu pour ses images à forte décharge érotique, constituées d’intrigues et de questionnement, comme le révèle l’auteur « J’aime les photos qui ont une duplicité et des significations cachées». Les Love Stories américaines conjuguées au paysage urbain sont à la base de panoramas, de portraits et de sculptures au néon de David Drebin. Il place des femmes solitaires, en robe de soirée ou déshabillées, dans des appartements-tableaux, des terrasses ou des chambres d’hôtel, et montre une vénération quasi liturgique pour les jambes féminines.

INTERVIEW EXCLUSIVE

- As-tu des obsessions quand tu réalises une photographie ?

L’obsession d’être vrai et fidèle !

 

- Quelle est ta vision du nu, dans l’univers de la photo ?

Je n’en ai pas. La clef réside dans le fait que le spectateur imagine et fantasme. Comme nous ne sommes jamais véritablement objectifs sur ce que nous montrons, nous montrons uniquement pour que le spectateur puisse imaginer ce que nous ne montrons pas. Qu’est ce qu’une bonne image pour toi ? Celle dont vous reconnaissez l’auteur. Celle où vous ressentez quelque chose.

 

- Aurais-tu pu être photographe de guerre ?

J’aurais aimé, mais j’ai trop peur des armes !

 

- Ton héros ?

- Retrouvez la suite David Drebin dans Normal Magazine n°5 -

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle