logo de Normal Magazine

FRANK DE MULDER

PORTRAIT

Frank De Mulder est un photographe belge qui vient de fêter ses 50 ans (1964). Il reçoit son premier appareil photo de son père à l’âge de 12 ans. Dès lors, il est vite devenu un fanatique de l’imagerie argentique dans sa chambre noire. A 17 ans, il commence à copier les photos de David Hamilton. A l’époque, il investit tout son argent de poche dans des équipements photographiques et apprend par les livres les différentes techniques de lumières et de photographies. Il suit un cursus en réalisation cinématographique au RITS de Bruxelles, puis achève ses études à la Royal Art Academy de Ghent, dont il sort diplômé avec les félicitations du jury. Il effectue ensuite son service militaire au sein de la division cinématographique et réalise quelques « films de guerre ».

 

Frank De Mulder commence sa carrière comme caméraman et directeur de la photographie dans plusieurs courts-métrages et des publicités. À l’âge de 29 ans, il décide que la photographie est sa véritable passion. Depuis, il a fait son chemin et travaille pour de grandes campagnes de publicité et des magazines, y compris Playboy, FHM, GQ ... Aujourd’hui, il est surtout connu comme un photographe de nu artistique. Comme il "faut être deux pour danser un tango", Frank travaille avec sa binôme artistique, Michèle van Damme, à qui il confie la direction artistique et la postproduction de ses oeuvres. 


Il vient d’acquérir un troisième studio avec elle. Ses images nous emmènent bien au-delà des clichés et nous montrent son interprétation du monde comme une peinture ou une esquisse. Les photographies ne sont jamais provocatrices, mais tiennent en équilibre sur la frontière de l’interdit. Tout, dans ses photographies, n’est qu’esthétisme et quête de pureté. La femme qui offre son corps nu à l’œil du photographe s’en voit sublimée. Chez Frank, l’érotisme est empreint de mystère mais sans jamais de vulgarité. Il immortalise ses femmes, sensuelles et érotiques et capture des instants d’intimité et de beauté en subjuguant les sens. Il captive et fascine. De Mulder a un sens du sophistiqué inégalé, pour élaborer des scénarios envoûtants et érotiques. Il crée et façonne une narration complexe et singulière. Sa provocation est nuancée, il nous fait vivre ses modèles, il nous les fait comprendre, dans une tension dramatique et érotique conjuguée à une intrigue romantique et luxueuse. 

INTERVIEW EXCLUSIVE

- Quel est ton type de photographie favori ?
La photographie de nu. Elle est beaucoup plus pure et éthérée que le reste.
 
- Quelles sont tes principales influences ?
Musicalement beaucoup de choses. De Enaudi jusqu’à ACDC. Ca dépend beaucoup de l’humeur dans laquelle je suis. Cinéma, beaucoup Tarantino, puis les films de Bertolucci ou Vittorio Storaro.
 
- La partie du corps que tu aimes le plus photographier ?
Le cul
 
- Qu’apprécies-tu chez la femme, quand tu la photographies ?
J’aime quand elle est enthousiaste, ouverte d’esprit et créative tout comme moi. En fait, j’apprécie quand elle prend des initiatives. J’aime quand je n’ai plus qu’à saisir l’instant plutôt que de diriger ou de manager une pose.
 
- Quelle est ta vision du nu ?
Quand la photographie de nu est bien faite, est bien réalisée, elle ne vieillît jamais, elle ne prend pas d’âge. Vous pouvez faire deux choses : un portrait sympathique mais quelconque, ou saisir quelques chose avec une histoire. Avec le nu, on peut faire les deux, et les deux sont complètement différents.
- Retrouvez la suite Frank de Mulder dans Normal Magazine n°2 -
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Créer votre photographie avec Frank de Mulder ?
C'est possible avec la Normal Academy :
www.normalacademy.com