logo de Normal Magazine

MANFRED BAUMANN

PORTRAIT

Ces dernières années, le photographe viennois Manfred Baumann est devenu un photographe des plus influents. Sa passion pour la photographie débute à 10 ans à peine, lorsque son grand-père lui donne son premier appareil photo, un Praktika. Son grand-père qui travaillait lui-même en tant que photographe, a été le mentor de Manfred, avant qu’il ne développe une réelle passion et se lance dans la photographie de paysages les premières années. Mais le chemin de la reconnaissance n’est pas chose aisée. Après des études de management et de business, Manfred travaille comme assistant pour un photographe autrichien.
 

Au début il se focalise surtout sur la photographie de nu artistique, une fascination attachée à décrire les individus et les sublimer autant que possible. Son ambition est de rompre avec les idées reçues. Selon lui, une photographie réalisée parfaitement de façon technique n’est pas nécessairement une bonne photographie. Puis, il découvre l’importance de faire naitre chez le spectateur des envies, de révéler des histoires et de faire des narrations. Lorsque le spectateur observe une image, il doit être en mesure de trouver quelque chose de nouveau à chaque fois qu’il la regarde. Déjà Adams et Newton ont souligné cela, mais Manfred suit les maitres dans ces observations. Manfred sait façonner des femmes érotiques, en mettant l’accent sur leur charisme et leur beauté. Chacun de ses tableaux dégage une tension érotique qui enveloppe le spectateur dans une expérience tactile, quasi palpable, invitant le spectateur à la rêverie. Au cours des dernières années, Baumann s’est consacré à l’art du portrait : Roger Moore, Bruce Willis, John Malkovich, ou encore Sylvester Stallone. Désormais Manfred a un large éventail de sujets différents, tout comme son modèle Helmut Newton : trois thèmes de prédilection que sont le nu, le portrait de célébrités et le paysage.

INTERVIEW EXCLUSIVE

- Comment choisir la bonne image ?
Les sujets de mes photographies sont déjà prévus, imaginés et réfléchis avant même de shooter. La mise en scène est déjà pensée avec tous les détails. Le travail est alors beaucoup plus efficace et vous n’avez pas besoin de prendre trop de temps sur le plateau ou d’avoir à sélectionner trop de photos, si vous savez ce que vous voulez avant même de le montrer au spectateur !

 

- Pourquoi shooter-vous principalement en noir et blanc ?
Parce que le noir et blanc est tout simplement intemporel et réducteur, c’est ce que j’aime vraiment et j’aime retourner aux racines de la photographie.

 

- Que détestez-vous en photographie ?
Les photographies de mariage !

 

- Le modèle type chez Manfred Baumann ?
Le modèle doit être charismatique, il doit être photogénique, avoir des aptitudes à saisir, à capter l’attention. Il doit être dynamique, avec une conscience et doit travailler professionnellement.

- Retrouvez la suite de Manfred Baumann dans Normal Magazine n°3 -

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle